12/05/2004

 C'est George Bush Jr, Jean Crétien et Bill Gates qui

 

C'est George Bush Jr, Jean Crétien et Bill Gates qui sont aspirés par un nuage.

Le bon Dieu leur apparaît et leur dit :

"Je vous ai choisi pour annoncer à la terre que j'en avait marre et que demain ce sera la fin du monde"

De retour sur terre : 

George Bush Jr. convoque son équipe et leur annonce deux mauvaises nouvelles :

- Dieu existe et demain c'est la fin du monde

Jean Crétien convoque son équipe et leur annonce une bonne et une mauvaise nouvelle :

- Dieu existe et demain c'est la fin du monde

Bill Gates convoque son équipe et leur annonce deux bonnes nouvelles :

- Dieu me considère comme le personnage le plus important de la terre et vous pouvez arrêter de corriger les Bugs de Windows 2000.


20:10 Écrit par Thomas | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 Lors d'un salon informatique, Bill Gates a comparé l'

 

Lors d'un salon informatique, Bill Gates a comparé l'industrie informatique avec l'industrie automobile et est arrivé à la conclusion suivante ... :

"Si General Motors avait eu la même progression technologique que l'industrie informatique, nous conduirions aujourd'hui des autos coûtant 250 dollars et parcourant 1000 miles avec un gallon d'essence."

A ça répondit ouvertement General Motors (par Mr. Welch en personne) lors d'une conférence de presse :

"Si General Motors avait développé sa technologie comme Microsoft, les voitures que nous conduirions aujourd'hui auraient les propriétés suivantes :

Occasionnellement, une auto quitterait l'autoroute sans raison connue, il faudrait simplement l'accepter, redémarrer l'auto et reprendre la route.

Parfois, lors de manœuvres particulières, comme par exemple prendre un virage à gauche, l'auto irait simplement tout droit puis refuserait de repartir. Pour remédier à cela, il faudrait procéder à un échange standard du moteur.

 Les témoins d'huile, de température, et de batterie seraient remplacés par un unique témoin "Défaillance Générale".

L'airbag demanderait "Êtes-vous sûr ?" avant de s'ouvrir.

Occasionnellement la condamnation centralisée de la voiture se bloquerait. Vous ne pourriez alors la réouvrir qu'au moyen d'une astuce, comme par exemple : simultanément tirer la poignée de porte, tourner la clé dans la serrure et d'une autre main attraper l'antenne radio.

General Motors vous forcerait à acheter avec chaque voiture un jeu de carte routières DeLuxe de la Société, même lorsque vous ne le souhaitez pas ou n'avez pas besoin de ces cartes. Au cas ou vous ne prendriez pas cette option, la voiture roulerait 50% moins vite (ou plus).

A chaque fois que General Motors sortirait un nouveau modèle, chaque conducteur devrait réapprendre à conduire, car aucune des commandes ne fonctionnerait exactement comme dans le modèles précédents.

Enfin, il faudrait appuyer sur le bouton "Démarrer" pour stopper le moteur.

 


20:07 Écrit par Thomas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nouveaux termes informatique

- Logiciel de gestion d'une porcherie : abatware

-Logiciel très compliqué : assomeware

-Logiciel de gestion de salle de spectacle : auditware

-Poubelle de Windows : dépôtware

-Procédure pour démarrer un logiciel : essayepourware

-Logiciel de préparation de discours : oratware

-Logiciel de vote électronique : isolware

-Logiciel pour document en attente : purgatware

-Salle informatique non climatisée : rotisware

-Logiciel de classement : tirware

-Réunion des directrices informatique : tupperware


19:16 Écrit par Thomas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Apple et Microsoft

Trois ingénieurs Apple et trois ingénieurs Microsoft se retrouvent sur le quai de la gare pour se rendre en train à un grand événement informatique. Les ingénieurs Microsoft demandent trois billets et, à leur grande surprise, ils remarquent que les ingénieurs Apple n'en prennent qu'un seul. Étonnés, ils demandent aux ingénieurs Apple comment ils arriveront à voyager tous les trois avec un seul billet. Ceux-ci rigolent et leur disent: " Ah, mais attendez voir... "

Au cours du voyage, le contrôleur entre dans la voiture et, aussitôt, les trois ingénieurs Apple se dirigent promptement vers les toilettes et s'y enferment. Les ingénieurs Microsoft remarquent éberlués leur manège puis, après s'être fait contrôlés, voient le contrôleur taper à la porte des toilettes en annonçant: " Contrôle des billets ! " .. Une voix à l'intérieur fait "Voilà !" et un billet passe sous la porte. Le contrôleur vérifie le billet puis repart. Les ingénieurs Microsoft sont très impressionnés de la technique des ingénieurs Apple...

Nos mêmes six ingénieurs se retrouvent sur le quai de la gare de retour de leur événement. Les trois ingénieurs Apple achètent un billet, tandis que les ingénieurs Microsoft n'en achètent même pas un. Pantois, les ingénieurs Apple ne peuvent s'empêcher de souligner le risque encouru par les ingénieurs Microsoft en cas de contrôle. Lesquels rigolent et leur disent: " Ah, mais attendez voir... "

Au cours du voyage, notre contrôleur entre dans la voiture et, aussitôt, les trois ingénieurs Apple se dirigent promptement vers les toilettes et s'y enferment. Les trois ingénieurs Microsoft, moins prompts à réagir se mettent en route doucettement. Une fois les ingénieurs Apple enfermés, l'un des ingénieurs Microsoft tape à la porte des toilettes, et annonce: "Contrôle des billets !", récupère le billet des ingénieurs d'Apple et file s'enfermer dans le second cabinet de toilettes avec ses deux acolytes...

La morale de cette histoire est que chez Microsoft, non seulement, ils piquent les idées des autres mais, en plus, ils les améliorent !



19:15 Écrit par Thomas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |